[YT] Je suis multiple, j’ai un TDI

Transcriptions:

Durant toute la vidéo, il y a un dessin animé de panda roux (Kara) qui parle au centre, l’arrière-plan est un dessin de salon avec un canapé au centre, un bureau avec un ordinateur à gauche, une fenêtre ainsi qu’un meuble près duquel dorment deux chats à droite. Il y a également un tableau blanc à gauche du personnage sur lequel s’inscrit les titres ci-dessous.

Intro + taon proche a quelque chose à te dire

Bonjour, je m’appelle Kara. Je suis co-rédacteurice de contenu sur les troubles dissociatifs dont le TDI. Si ces mots tu semblent être du charabia, ne pars pas tout de suite et ne t’inquiète pas. Je vais essayer de t’expliquer le plus clairement possible mais avant toute chose, si tu es ici, c’est parce qu’une personne de ton entourage (proche, famille, collègue, etc) t’a envoyé cette vidéo. Taon proche a quelque chose à te dire d’un peu compliqué à aborder et c’est pour ça qu’iel m’a chargé.e d’introduire le sujet pour ellui. Si tu nous connais ou si tu es un ou une proche tombant ici par hasard, reste quand même.

(Ceci est une parenthèse dans la parenthèse qu’est l’introduction : si tu n’es pas familier ou familière avec l’écriture inclusive et le parler qui va avec, « iel » est le pronom neutre équivalent à « elle » et « il », et j’utilise aussi souvent des formes contractées comme « ellui », qui est la contraction d' »elle » et « lui », et « rédacteurice » qui reprend les deux terminaisons possibles. C’est assez intuitif à comprendre et hyper chouette pour plus d’inclusion mais c’est pas du tout le sujet de cette vidéo.)

Pardon, je disais, si taon proche t’envoie cette vidéo aujourd’hui, c’est parce qu’iel a envie de te parler de sa multiplicité. C’est un sujet qui peut être plein de préjugés, d’a priori, souvent liés à la pop-culture. Je comprends tout à fait, c’est normal, j’en avais aussi mais s’il te plaît, laisse-moi un peu de temps pour éclaircir tout ça et laisse tes idées reçues ici.

La multiplicité, le TDI, c’est quoi ?

La multiplicité, être multiple, être un système sont tous des synonymes qui veulent dire, bah en bref, être plusieurs dans sa tête à partager le même corps. Ok ok, c’est pas facile mais nos idées reçues ont été laissées là-bas.

Une des raisons pour lesquelles on peut être une personne multiple, être un système, c’est certains troubles dissociatifs – qui sont un groupe de troubles repris dans le DSM-V, qui lui est le grand bouquin des psys – dont le TDI et deux autres troubles qui y ressemblent. Je ne vais aujourd’hui parler que de ces causes-là et je vais centrer mon discours sur le TDI mais d’avance, sache que les différences entre ces troubles sont minimes et tout ce que je vais dire est valable pour les trois.

TDI est l’acronyme de Trouble Dissociatif de l’Identité, anciennement nommé trouble de la personnalité multiple. Les critères diagnostiques en bref, c’est de l’amnésie et au minimum deux identités, souvent appelées alters, prenant le contrôle du corps. Le changement entre les identités s’appelle le switch et l’ensemble des alters s’appelle le système. C’est un trouble qui concerne presque deux fois plus de gens que le nombre de personnes aux yeux verts. Le TDI est un trouble qui se gère mais dont on ne « guérit » pas. Parler à taon proche de comment redevenir « normal.e » et donc assez malvenu.

Comment ça se fait ?

Le TDI se développe dans l’enfance et est engendré par des traumatismes. Pour se protéger, le cerveau a fait ce qu’il a pu pour survivre aux agressions (physiques, verbales, sexuelles, de la négligence, etc
(et c’est encore une parenthèse-parenthèse : ce qui détermine ce qui est traumatique, c’est la façon dont la personne l’a vécu et pas si ça a l’air grave ou pas aux yeux des personnes extérieures, fermer la parenthèse dans la parenthèse) fermer la parenthèse).

La théorie la plus admise actuellement dit qu’un.e jeune enfant n’a pas une identité soudée en un seul morceau mais plutôt en plusieurs aspects, et c’est en grandissant que tout cela se consolide. Chez les personnes avec un TDI, c’est cette étape qui a un peu buggé.

Les alters, c’est quoi ?

Un système est composé d’au minimum deux alters et il n’y a pas de maximum mais plusieurs centaines pour certains systèmes. Il peut y avoir de nouvelleaux alters tout au long de la vie, lié.e.s à un trauma ou pas. Les identités – les alters – sont des personnes à part entière. Les alters peuvent avoir un nom, un âge, un genre, une identité romantique et sexuelle, un caractère, des affinités, des qualités, des souvenirs, des aspirations, et plein d’autres choses encore, différents. Il y a des alters de tous types, s’identifiant à l’apparence du corps ou non, iels peuvent être plus jeunes ou plus âgé.e.s que le corps et évidemment, certains et certaines se ressemblent.

Exemple pour mieux comprendre ce qu’est un système

Pour t’aider à visualiser, tu peux vraiment imaginer un groupe de personnes random, les 15 premier.e.s inconnu.e.s que tu croises dans la rue, et imaginer qu’iels vivent toustes ensemble dans une grande maison. Iels peuvent avoir une multitude d’affinités : être ami.e.s, se tolérer, être amoureuxses, ne pas s’aimer du tout ; et ça peut être influencé par plein de facteurs. Dans ma maison par exemple, il y a les sportifves du matin qui se fritent un peu avec les fans de grasse mat’, les « maniaques » versus les « bordéliques » mais il y aussi lae retraité.e qui aide les enfants et ça c’est super cool, différents corps de métier qui s’entraident pour faire tourner la coloc, un couple de trentenaires toujours de super humeur, il y celleux qui sont jamais là et celleux qui mettent un point d’honneur à dîner toustes ensemble. Dans l’organisation de la vie de la maison, tout le monde fait sa part pour que ça tourne au mieux, en fonction de ses possibilités, de ses forces et de ses faiblesses. Les tâches sont dispatchées en fonction de plein de critères mais en essayant que toustes trouvent leur place.

Dans un système, c’est un peu la même chose. Les alters peuvent communiquer entre elleux, par pensées, à l’écrit ou par d’autres techniques, et iels vont essayer de s’organiser pour gérer le quotidien. De l’intérieur, ça peut donner un truc un peu comme ça mais tous les systèmes sont différents et la multiplicité peut s’exprimer d’une multitude de façons. Donc bah, ça reste un exemple c’est comme dans ma coloc, est-ce qu’iels utilisent un planning, est-ce qu’iels le font au feeling, est-ce qu’iels sont plutôt strict.e.s ou rigides, est-ce que tout est affiché sur leur frigo, est-ce qu’iels font un doodle ?

Enfin tu vois quoi, une coloc n’est pas l’autre et un système non plus. Bref, tu vois l’idée.

Comment ça se passe de l’intérieur ?

De l’intérieur ça peut donner un truc comme ça : [Insère ici le nom de taon proche, disons Justine]
Justine se réveille, se prépare son petit-déj et entend une musique trop entraînante à la radio, qui donne super envie de fronter – de passer devant – à un autre alter, Corentin. Et elle le laisse passer ou Corentin pousse un peu le passage, trop motivé à l’idée de danser. À ce moment, deux grandes solutions, soit Justine ne se souvient pas du tout de ce qui se passe quand Corentin est devant, soit oui, généralement un peu moins bien, ou un truc entre les deux. Corentin finit de se préparer pour aller au taf, prend la voiture et doit faire un freinage d’urgence à cause d’une longue file de bouchons. Le stress engendré par le fait d’avoir dû freiner d’un coup le fait switcher. Alex, qui vient très souvent en cas de stress ou d’agression, s’est propulsé.e devant pour gérer la situation. Le stress retombe, la route continue à avancer et iel recule. Justine revient. Entretemps, d’autres alters ont donné leur avis sur les situations vécues, ont eu des conversations sur les rêves de la nuit, certains n’étaient pas présents et ainsi de suite.

Et d’un point de vue extérieur ?

D’un point de vue extérieur, si Justine n’a parlé à personne avec qui elle parle de son système, personne n’a rien remarqué, même si elle était juste à côté son collègue Georges dans la voiture.

Pourquoi t’en parler maintenant ?

Alors pourquoi taon proche souhaite t’en parler maintenant ? C’est un trouble qui existe pour assurer la survie et qui est fait pour être caché à l’entourage et à soi-même, pour rester un maximum en sécurité, donc taon proche vient peut-être simplement ellui aussi d’en prendre conscience. On peut découvrir son système à n’importe quel moment de la vie et/ou, parler de sa multiplicité est très compliqué. Les systèmes ont très souvent peur de ne pas être crus, d’être jugés, et ont peur d’avoir tout inventé, bien que cela soit très très rare qu’iels aient un diag ou pas. C’est vraiment un point commun à tous les systèmes que je connais : la peur de mentir. Le sentiment d’illégitimité peut être tellement paralysant que rien que le fait d’essayer d’en parler peut vraiment être anxiogène. Ne pas en parler est inconsciemment très ancré et les réactions négatives de l’entourage sont hélas communes. C’est aussi pour ça que je sers d’intermédiaire entre vous aujourd’hui, c’est plus facile pour moi d’expliquer sans être paralysé.e par la peur et un peu plus facile pour taon proche que les explications de base aient déjà été données.

Dans tous les cas, sois indulgent-indulgente, taon proche te fait confiance et c’est le plus important !

Il est peut-être aussi possible que tu aies eu récemment une interaction compliquée avec un.e alter. Effectivement, ça arrive. Moins un système est out et soutenu, moins il communique en interne et plus ce genre d’incidents peut arriver. Ça ne veut pas dire que taon proche ne te respecte pas et cet.te alter non plus hein.

Ça ne se voit pas

D’ailleurs, si tu n’as rien vu, c’est exactement pour les mêmes raisons. Ne t’en veux pas, tu n’es pas passé.e à côté de quelque chose que tu aurais pu voir, c’est tout le concept. Pour autant, dire à taon proche que « tu ne l’as jamais remarqué » et « pourquoi tu ne l’as jamais remarqué ? » peut vraiment être compliqué à entendre et lui faire se dire qu’iel ment alors que nope.

Qui est taon proche ?

Et concrètement, qui est taon proche ?
Eh bien en général, quand un système n’est pas out – quand il n’a pas parlé sa multiplicité – le système essaye d’avoir l’air de n’être qu’une personne, d’avoir l’air « normal », en essayant de garder une espèce de cohérence. Ça peut être une action volontaire ou non. Cette « personne socialement connue » peut ressembler à plusieurs alters, à une imitation par toustes de l’alter qui est là le plus souvent ou un mélange de tout ça ou encore à toute autre chose. Même si l’identité sociale est faite volontairement, ce n’est en aucun cas pour te mentir. Le TDI est, comme je le disais, un trouble qui est fait pour être caché, pour protéger le corps et les alters. Et même si avec toi, c’était pas forcément nécessaire de se protéger, ce sont des mécanismes très ancrés et bien rodés. Taon proche existe bel et bien, même si pas exactement avec les mêmes traits de caractère ou les mêmes mimiques que ce que tu penses. Vos bons souvenirs sont réels et votre relation n’a pas de raison de se dégrader. Je vais te donner quelques conseils pour aborder ça plus facilement.

Nouvelles connaissances ?

Que faire de toutes ces nouvelles connaissances ? Eh bien les alters, pour la plupart, tu les connais déjà. En fait, tu les as déjà rencontré.e.s sans le savoir. Parlez-en entre vous, c’est normal de ne pas avoir exactement les mêmes affinités avec chaque alter mais essaye de rester ouvert.e pour apprendre à les connaître, les reconnaître et les apprécier.

Certains systèmes sont parfois capables de contrôler le switch, donc qui est devant, mais c’est pas une majorité. Voyez ensemble si tu peux demander à voir un ou une alter en particulier ou pas, si c’est réalisable. Certains systèmes trouvent la demande déplacée, d’autres pas, parlez-en quoi.

Que faire maintenant ?

Et donc, qu’est-ce que ça implique ? Comment se comporter maintenant ? En en discutant, tous les systèmes sont différents. Pour le côté pratique, certains systèmes ne vont pas changer grand-chose dans la vie de tous les jours, tu vas continuer à l’appeler par le même prénom et à parler d’ellui avec les mêmes accords.
D’autres sont plus à l’aise avec le fait qu’on parle d’elleux au pluriel afin d’inclure toustes les alters, avec le pronom de leur choix, en général « iels » et les accords au pluriel, par exemple « comment allez-vous ? » plutôt que « comment vas-tu ? ». Il est aussi possible à l’écrit – et moi je le fais à l’oral, ça m’amuse beaucoup d’utiliser le « & » stylisé sur la ligne de chiffres du clavier, qui en français se dit esperluette, pour signifier « toi et toustes les autres », c’est surtout utilisé en anglais pour appuyer la différence entre « toi » et « vous » du « you ». Et enfin, d’autres systèmes vont vous dire qui est devant, comment iel s’appelle et comment s’adresser à ellui.

Je le répète encore une fois mais chaque système est différent, parlez-en. Je sais que ça peut paraître déconcertant et un peu compliqué au début mais je te promets que tu vas t’y habituer. C’est pas grave de te tromper, excuse-toi simplement. Ça va évidemment te demander du temps d’adaptation et c’est normal.
Essayez de communiquer au maximum, pose tes questions avec bienveillance et garde en tête que si t’as pas les réponses que tu attendais, c’est pas contre toi mais plutôt parce que c’est compliqué d’en parler. Et encore une fois, ce qu’il faut retenir, c’est que taon proche te fait confiance.

Pour aller plus loin

Pour approfondir ce que je viens de survoler, n’hésite pas à aller voir nos autres vidéos, comme par exemple les deux autres vidéos à propos du coming out, ou celle sur le vocabulaire de base – ça peut vraiment être utile -, ou encore celle sur les relations.

PS (traumas), PPS (Split), PPPS (schizophrénie)

PS : Il n’y a aucune raison de connaître les traumas des gens pour pouvoir les écouter et les comprendre, si taon proche a envie de t’en parler, iel le fera, laisse-lae venir.

PPS : Si tu as vu Split, même si le film dit « TDI », ce n’est pas la réalité ! Non les alters ne savent pas grimper aux murs – sauf s’iels sont très doué.e.s en escalade mais non ; non iels ne sont pas des monstres ; non iels ne sont pas dangereuxses ; non iels ne changent pas de vêtements dès qu’iels switchent -mdr- ça ferait vraiment beaucoup d’affaires à avoir sur soi !

PPPS : Ce n’est pas de la schizophrénie, ce sont des troubles différents, malgré l’amalgame que beaucoup de gens font, alors ne dis pas des trucs comme « t’es schizo », c’est aussi nul pour les personnes multiples que pour les personnes schizophrènes.

Exemple de réponse

Merci de m’avoir écouté.e jusqu’ici. Si tu cherches un exemple d’introduction de message pour répondre à taon proche juste après que je sois parti.e – c’est d’ailleurs plutôt chouette de répondre au moins un peu tout de suite après, parce que taon proche doit être en stress – je te propose :

« Ok, j’ai bien visionné la vidéo, je pense avoir saisi les bases. Tu veux que je change quelque chose à la façon dont je me comporte avec toi ? Est-ce que tu es assez à l’aise pour que je te pose des questions ou tu préfères que j’attende un petit peu ?
J’aimerais beaucoup te poser quelques questions pour mieux comprendre mais prends ton temps. Je suis très heureuxse que tu m’aies fait confiance, je te crois et je te soutiens. »

Voilà, enfin c’est juste un exemple. À bientôt, ici ou sur Partielles.com ! 🙂