[IMG] Les rôles des alters

Transcriptions:

Image 1 :

Titre « Rôles des alters »

Sous-titre « Liste non-exhaustive »

Illustration d’un panneau directionnel où toutes les directions indiquent « Protecteurice » avec un chat à côté disant « Haha, c’est une blague de protecteurice (no mais c’est juste pour pas qu’il y ait de jalouxes) »

Image 2 :

Titre « TW/CW »

Mention :

Trauma holder (image 3) : trauma, souvenirs traumatiques, flashbacks

Protecteurice (image 4) : agressions/abus physiques, verbales, émotionnelles et/ou sexuelles

Persecuteurice (image 5) : pas de TW

Care taker – Internal self helper (image 6) : pas de TW

Hôte (image 7) : prise de conscience, légitimité, doutes, original.e

Gate keeper (image 8) : pas de TW

Alter social.e (image 9) : anxiété sociale, traumas relationnels

Alter sexuel (image 10) : Mention et explications :

sexe, sexualité, traumatismes sexuels, pédocriminalité (non-explicite), hypersexuel.le.s

Titre « Définir un rôle ou pas ? »

Il faut voir les rôles comme une aide pour se comprendre et comprendre le fonctionnement de chacun.e.

Un.e alter n’est pas défini.e par son rôle et peut évoluer, changer de rôle, ne pas en avoir, … Il faut réfléchir ensemble à ce que ça fait à toustes les membres du système pour qu’aucun.e ne se sente mal à l’aise. Ils sont décrits ici afin que chaque système puisse y trouver

quelques réponses, se les approprier et s’en détacher    

si nécessaire.

Image 3 :

Titre « Trauma Holder »

Sous-titre « Secret Keepers/Secret Holders »

Désigne les alters qui gardent les souvenirs traumatiques

Il est fréquent qu’iels ne puissent pas conscientiser les souvenirs en question, tout en étant déstabilisé.e.s par eux en permanence (flashbacks physiques, émotionnels, …). Même lorsque c’est le cas, iels ne sont parfois pas capable de les transmettre au système ou à l’extérieur.

C’est entre autres pour cette raison qu’il est très difficile pour un système de retrouver et gérer ses traumatismes ou d’en parler à un.e thérapeute par exemple.

Il arrive aussi que certain.e.s alters agissent de la même façon mais sont là pour garder intacts des souvenirs positifs et les préserver des traumatismes.

Image 4 :

Titre « Protecteurice »

Sous-titre « Protecteur/Protectrice »

Désigne les alters qui protègent le système, de façon interne ou externe.

C’est un rôle extrêmement fréquent, il est rare qu’il n’y en ait aucun.e au sein d’un système.

Iels peuvent protéger le corps, un.e alter spécifique, un groupe d’alters et/ou le système entier, des agressions physiques, verbales, émotionnelles et/ou sexuelles.

Dans tous les cas, les protecteurices peuvent chercher au maximum à prévenir les agressions, devenir agressif.ve.s par défense ou les subir pour que le reste du système n’ait pas à le faire.

En bref, ce sont de doux.ces flemmard.e.s détendu.e.s la plupart du temps, sauf quand ça craint, là, iels piquent ^^

Image 5 :

Titre « Persécuteurice »

Sous-titre « Persécuteur/Persécutrice »

Désigne les alters qui peuvent se montrer hostiles envers le système (mais pas que)

Iels sont des alters qui ont intériorisé de la haine ou du rejet, soit envers elleux-mêmes,  

soit envers d’autres membres du système, soit envers le monde extérieur.

C’est une réponse traumatique. Iels cherchent à prévenir de nouvelles agressions mais iels… ne s’y prennent pas toujours d’une façon adaptée.

Il est très fréquent que, une fois apaisé.e.s, iels deviennent des protecteurices.

Dans la communauté, certain.e.s pensent que dire d’un.e alter que c’est un.e persécuteurice  lae rend incapable de se sortir de ce titre, d’autres que c’est un rôle comme un autre qu’il ne faut pas considérer comme négatif.

Image 6 :

Titre « Caretaker »

Sous-titre « Caregiver »

Désigne les alters qui prennent soin.

Iels peuvent être plutôt internes: s’occuper des littles, d’alters plus vulnérables ou d’un.e alter spécifique, par exemple ; ou plutôt externes: s’occuper du corps, de la vie, du ménage, de personnes extérieures, …   

Bien entendu, un.e même caretaker peut

s’occuper à la fois de l’intérieur et de l’extérieur.

Titre « Internal Self Helper »

Désigne les alters qui aident le système de façon interne.

Iels ont souvent une bonne connaissance des alters et du fonctionnement du système (mais ce n’est pas pour autant qu’iels la partagent facilement ^^). Iels sont d’ailleurs souvent discret.e.s, frontant peu. Iels servent en quelques sortes de médiateurices.

Image 7 :

Titre « Hôte »

Sous-titre « N’est pas égal.e à original.e »

Désigne les alters qui frontent le plus souvent…

quand tout va bien. Et cette nuance est importante !

Iel est un peu comme l’alter de base, cellui qui est là quand il n’y a besoin d’aucun.e autre alter, iel gère en principe le quotidien-qui-va-bien.

Il existe des systèmes sans hôte ou avec plusieurs co-hôtes.

Il s’agit souvent du premier.e alter à prendre conscience de sa multiplicité, c’est très fréquent qu’iel doute de sa légitimité.

Iel fait partie des alters les plus souvent influencé.e.s par les sentiments, les pensées et les ressentis d’autres alters.

Image 8 :

Titre « Alter social.e »

Sous-titre « N’est pas égal.e à hôte »

Désigne les alters qui s’occupent de l’aspect social externe du système

Leur rôle est souvent peu conscientisé.  Il est fréquent qu’un.e ou plusieurs alters sociaux.les se développent pour gérer ces aspects de la vie.

Iels sont ou paraissent généralement « socialement acceptables ». Souvent, cet.te alter ressemble ou essaie de ressembler à l’hôte ou, du moins, à une certaine forme d’identité sociale connue de l’entourage du système.

Il est malheureusement fréquent qu’iels aient des traumas relationnels, entraînant chez elleux des symptômes de type anxiété sociale ou borderline.

Image 9 :

Titre « Gatekeeper »

Sous-titre « Gardien.ne des accès »

Désigne les alters qui contrôles :

quel.le alter peut fronter et quand

l’accès à l’innerworld

l’accès à certain.e.s alters ou certains souvenirs

les frontières entre les sous-systèmes

Iels peuvent contrôler l’ensemble des alters ou seulement certain.e.s. Iels peuvent avoir toutes les capacités ci-dessus ou seulement certaines.

Il est fréquent qu’iels aient accès à de nombreux souvenirs traumatiques et qu’iels donnent l’impression de n’avoir ni âge ni émotions. En général, iels frontent peu.

Image 10 :

Titre « Alter sexuel.le »

On ne parle que trop peu de ce rôle, il peut être tabou ou trigger, et pourtant, il est récurrent.

Que ce soit durant l’enfance ou non, les traumatismes sexuels sont malheureusement fréquents et il est donc logique qu’il puisse y avoir des alters présent.e.s pour gérer le sexe.

Iels agissent au départ par mécanisme de défense (coping mechanism) pour gérer les traumatismes sexuels.

Pour cela, iels peuvent réagir de différentes manières. Iels peuvent notamment fronter, consciemment ou non, lorsqu’il y a du sexe ou rechercher voire provoquer le sexe, sain ou non. Il est fréquent qu’iels soient plus ou moins hypersexuel.le.s ou asexuel.le.s

Lorsque les traumatismes liés au sexe sont mieux gérés, iels peuvent développer une sexualité saine et épanouie.