[YT] Notre absence, notre retour et nos projets à venir !

Transcription:

K: Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo de Partielles, présentée par Epsi et Kara ! Vous avez peut-être remarqué notre absence ces dernières semaines, que ce soit ici sur Youtube ou sur nos réseaux sociaux, eh bien dans cette vidéo on va parler de cette absence mais aussi de notre retour, de quelques précisions et de nos projets à venir.

E: Commençons par notre absence. Aux alentours du 15 juin, on a prévenu sur les réseaux sociaux qu’on prenait un peu de temps off pour se reposer parce que ça nous arrive à toustes d’être fatigué-es. Cette fatigue venait de plusieurs choses. La première c’est qu’on reste des personnes concernées avec nos difficultés. La deuxième c’est qu’on avait fourni beaucoup de travail sur différentes choses. Et la dernière c’est l’épuisement face à certaines situations en lien avec le TDI et la multiplicité en général. Quand on a créé Partielles, on voulait donner de la visibilité aux troubles dissociatifs parce que ce sont des troubles peu connus qui souffrent d’énormément d’idées reçues et de désinformation, que ce soit dans l’imaginaire collectif ou chez les professionnel-les de santé. Depuis, le TDI est bien plus connu et c’est une très bonne chose ! Mais de nouvelles idées reçues et amalgames se propagent en plus de la chasse aux fakes quotidienne liées à tous ces a priori, et en plus de fight intracommunautaire sur la multiplicité, la psychiatrie et tellement d’autres choses. Bref tout ça pour dire qu’on n’avait pas pour but de faire dans le militantisme au départ, seulement de faire de notre mieux pour que notre contenu soit inclusif et bienveillant, mais par la force des choses, on s’est retrouvé-es à réfléchir notre contenu dans un but des debunk de toutes les conneries qu’on pouvait voir venir de tous les côtés, et avec comme priorité d’aider, soutenir et informer les personnes multiples parce que c’est ce qui nous semble juste. Mais on s’est épuisé-es à suivre les différents contenus proposés par différentes sources, plus ou moins fiables et surtout avec plus ou moins de visibilité, pour essayer au maximum de rectifier les infos erronées qui circulent. On était à l’aube du burnout quand on a pris cette pause, tout simplement.

K: Attention, on ne vise absolument personne en particulier ! Vous vous dites peut-être qu’on parle de Bidule ou Machin, non. Il faut comprendre que le TDI souffre de discrimination systémique. C’est un trouble mental, la psychophobie est partout, chez chaque personne lambda, concernée ou pas, professionnelle ou pas. On ne blâme personne parce qu’il s’agit souvent de maladresse, parfois de détresse, de manque d’infos ou d’expérience. Nous-mêmes on incarne absolument pas la perfection et on le sait. Bon allez, on blâme un peu les personnes qui font vraiment preuve de malveillance mais ça n’échappe à personne que ces gens-là ne valent pas notre énergie. Blague à part, vraiment on n’accuse personne parce que c’est pas utile. Bref on s’était dit qu’on prenait 2 semaines off mais la vie étant ce qu’elle est, on a dû gérer beaucoup de choses du côté privé, des trucs rien à voir avec Partielles, et on n’a juste pas eu le temps de produire quoi que ce soit, de faire des recherches ou autre. On a fait brièvement une vidéo sur l’alter shell parce que c’est un format très court et que c’était important et on a participé à la Plural Positivity World Conference mais c’était prévu depuis longtemps, et c’est tout. Tout ça pour dire qu’on est deux mois plus tard, que tout n’est pas encore réglé dans notre vie perso mais que si tout roule, on devrait pouvoir reprendre la création de contenu. Et en passant, on tient encore une fois à s’excuser auprès des personnes qui ont eu des réponses très tardives à leurs messages, que ce soit en mp ou par mail. Merci d’avoir fait preuve de bienveillance vis-à-vis de nos retards. Et aussi, vous avez été nombreux et nombreuses à nous envoyer des petits messages de soutien quand on a annoncé notre absence, merci beaucoup pour ça, ça nous a vraiment aidé-es !

E: Donc on en vient à notre retour. Actuellement on n’est pas encore tout à fait sûr-es de notre avenir côté perso, notamment en termes de logement mais ce n’est pas le sujet, et on ne sait pas exactement ce qu’on aura comme temps pour produire du contenu pour Partielles, mais ça reste notre objectif quoi qu’il arrive. Rassurez-vous, on fera les vidéos qu’on avait dit qu’on ferait, notamment sur la prise de conscience, on ne sait juste pas encore exactement quand parce que ce sont des sujets qui demandent beaucoup de travail étant donné que ce sont des thèmes sensibles et qu’on sait que la légitimité et le syndrome de l’imposteur sont pas des trucs simples à gérer. Patience quoi, ça arrive dès qu’on peut ! Et même si on fait d’autres vidéos entretemps, on sait que vous les attendez et elles arriveront. Comme on le disait au début, on a aussi quelques précisions à formuler. Pas forcément des trucs incroyables mais quand même, on va profiter de cette vidéo pour le faire. La première précision est toute simple : vous avez été beaucoup à penser que Kara et Epsi étaient deux alters d’un même système et c’est pas le cas. Nous sommes deux personnes différentes, enfin nous avons deux corps différents quoi, Kara a un corps et j’ai un corps. On utilise ces personnages animés pour préserver notre anonymat mais si vous vous dites qu’on a vraiment des voix différentes, bah c’est parce qu’on est deux personnes différentes tout simplement. Pour autant, les alters peuvent avoir des voix très différentes ou pas du tout, mais on s’en fout c’est pas le sujet.

K: La seconde précision, c’est que suite à cette pause un peu trop longue, on s’est dit qu’il fallait vraiment qu’on revienne aux bases et qu’on fasse du contenu parce que ça nous plaît. On continuera à proposer le même genre de contenu mais juste, si on a envie de faire une courte vidéo soft perdue au milieu de thèmes plus longs, bah on le fera sans se prendre la tête.

E: La troisième, c’est qu’on aimerait repréciser notre point de vue en général. On cherche à proposer du contenu qui soit à la fois informé et informatif mais aussi bienveillant et inclusif. Autrement dit, on fait beaucoup de recherches et on s’informe énormément dans les ressources scientifiques MAIS AUSSI auprès d’autres personnes concernées et de leurs expériences en plus des nôtres, dans le but de donner à la fois du « sourcé psy » et du « sourcé vrai vécu ». C’est ce qui permet selon nous d’avoir une vision plus globale, à la fois pour expliquer des choses par des recherches, surtout si celles-ci sont bienveillantes, et d’exprimer une variété de vécus qui montre à quel point la multiplicité est vaste et se vit d’une multitude de façons, toutes aussi légitimes les unes que les autres. Donc, sur Partielles, vous ne trouverez rien de « pro psy » parce qu’on estime pas que la psychiatrie explique tout mais vous trouverez des infos vérifiées scientifiquement quand c’est possible. On fait vraiment de notre mieux dans le travail de recherches pour vous donner des infos fiables et on négligera jamais l’expérience réelle vécue par les personnes concernées, parce que comme on le disait, même les professionnel-les de santé peuvent être biaisé-es et la psychiatrie a souvent loupé sa vocation à aider les personnes qui en ont besoin. Bref on ne va pas faire de leçon militantisme, c’est pas le but, mais juste sachez-le. Autant on a des infos dans des recherches scientifiques, autant le vécu des personnes concernées reste selon nous une source immense d’informations qu’il ne faut surtout pas négliger.

K: La 4ème précision, et ça va dans le même ordre d’idées, c’est qu’on reconnaît comme légitime toutes les formes de multiplicité. Il y a le TDI et l’ATDS, les deux troubles reconnus par la psychiatrie, mais la multiplicité ou pluralité, ce n’est pas que ça ! Il y a des systèmes qui ne souffrent pas de troubles, ou pas de ces troubles-là en tout cas, et on ne les considère ni comme des fakes ni comme des systèmes TDI qui s’ignorent. On en parle plus dans une autre vidéo mais c’était important de le redire quand même.

E: Bon en fait on pourrait continuer longtemps mais on va éviter de faire une vidéo trop longue parce que bah c’est chiant pour tout le monde. Ah, la petite cinquième quand même : pour les personnes qui ne le savent pas, on fait des vidéos ici mais on est aussi sur Insta, sur Twitter, sur Facebook et même sur Tiktok -mais on n’y est plus trop actifves-, puis on a aussi un blog avec des articles. N’hésitez pas à aller checker tout ça, on donne souvent plus d’actu là-bas.

K: Allez passons maintenant à la suite de nos aventures ! D’abord, il y a TPA. Pour celleux qui ne le savent pas, The Plural Association est la première asso inclusive pour toutes les personnes multiples. On partage vraiment les valeurs de cette asso en ce qui concerne la pluralité et l’inclusivité alors on l’a rejointe il y a environ six mois. C’est comme ça qu’on a participé à la Plural Positivity World Conference en tant que tout premiers intervenants francophones ! C’était vraiment une expérience super et un moment qui nous a vraiment fait du bien. TPA est une asso anglophone et donc notre premier projet c’est de traduire leurs articles pour les rendre accessibles en français. On a mis à jour le blog de Partielles dans le but de pouvoir y inclure du contenu venant de TPA et on rendra aussi clair que possible les articles venant de nous ou venant d’elleux. D’ailleurs si vous voulez nous aider pour ces traductions, n’hésitez pas à nous envoyer un mail. Ensuite, TPA proposera prochainement des formations à destination des professionnel-les, qu’on traduira également en français pour aider à la formation des psys dans la prise en charge des personnes multiples ayant notamment un TDI ou un ATDS.

E: Ensuite on va continuer à proposer dû contenu dès qu’on aura le temps. On recommencera à créer des visuels, des articles et des vidéos sur différents sujets, vos questionnements, la multiplicité, le TDI et tout ça, comme avant, mais un peu plus à notre sauce comme on l’a dit. Cependant le militantisme reste une part importante de ce qu’on fait, depuis le départ, et on ne peut pas juste laisser le debunk de côté en se taisant, on ne serait pas en accord avec nous-mêmes si on faisait. Donc pour à la fois faire des trucs qui nous plaisent et debunker des trucs à côté, on a décidé de proposer régulièrement une vidéo rassemblant les infos qui nous semblent erronées qu’on a vu passer. Comme ça, on ne se prend pas la tête à caler du debunk dans le reste de notre contenu mais on continue à traquer les idées reçues ou la désinformation, voire les énormes conneries sur lesquelles on tombe parfois.

K: Enfin, le dernier truc, c’est qu’on aimerait proposer des vidéos sur des sujets spécifiques ou plus persos et aussi des lives mais on ne veut pas qu’elles soient accessibles au web public où n’importe quel-le troll pourrait tomber dessus. On y réfléchit encore parce qu’on n’a pas trouvé de solution idéale qui ne demanderait pas trop de complications pour nous ou de contraintes financières en passant par des plateformes comme Vimeo ou autre par exemple. On pense à proposer des abonnements à notre chaîne YouTube à 1 euro, juste pour que ces vidéos restent privées, parce que même avec des vidéos non-répertoriées, il suffit que le lien circule. On réfléchit à une solution gratuite pour les personnes multiples parce que le but n’est pas non plus de se faire de l’argent – d’ailleurs si vous voulez nous soutenir, il y a uTip ou Redbubble – ni de proposer du contenu hyper exclusif parce qu’on peut pas le garantir systématiquement. D’ailleurs toutes les vidéos qui seraient sorties gratuitement sortiront gratuitement ! On cherche vraiment plus une solution pour avoir un accès plus privé et sécuritaire pour nous et pour les infos qu’on pourrait donner. Bref c’est encore en préparation. Si vous avez des idées de solutions pour ça, n’hésitez pas à nous les donner en commentaire. Voilà voilà ! Merci d’avoir regardé cette vidéo, on se retrouve très vite ici et sur les réseaux sociaux ! À bientôt !